A propos de Zimmerwald

A propos de Zimmerwald1Le texte A propos de Zimmerwald avait été rédigé par Lénine à l’Occasion de la session du Comité central du parti qui devait se tenir le 3 (16) septembre.
Lénine estimait qu’en restant dans l’union de Zimmerwald dont la majorité des membres adoptaient une position centriste, on remettait sine die la création de la IIIe Internationale, l’Internationale communiste.

Lénine

   Rédigé au plus tard le 16 (3) septembre 1917. Publié pour la première fois en 1923 dans le Recueil Lénine VII

   L’erreur que nous avons commise en ne sortant pas de cette organisation est maintenant parfaitement claire.

   On trompe tout le monde avec l’espoir de Stockholm. Et la conférence de Stockholm est «ajournée» de mois en mois.

   Or, Zimmerwald « attend» Stockholm ! Les kautskistes plus les Italiens, c’est-à-dire la majorité de Zimmerwald, «attendent» Stockholm.

   Et nous participons à cette comédie. Nous en  répondons devant les ouvriers.

   C’est une honte.

   Il faut sortir sur-le-champ de l’organisation de Zimmerwald.

   En n’y restant qu’à des fins d’informations, nous ne perdons rien, mais nous cessons de répondre de la comédie de l’«attente» de Stockholm.

   En sortant de l’organisation pourrie de Zimmerwald, nous devons décider sur l’heure, en séance plénière du 3 septembre 1917, de réunir une conférence des gauches et d’en charger nos représentants à Stockholm.

   Autrement il apparaît qu’ayant commis la sottise de rester clans l’organisation de Zimmerwald, notre parti, le seul parti internationaliste du monde, qui a 17 journaux, etc., joue à l’entente avec les Martov et les Tsérétéli allemands et italiens, de même que Martov s’entend avec Tsérétéli, Tsérétéli avec les socialistes-révolutionnaires, et les socialistes-révolutionnaires avec la bourgeoisie…

   Et cela s’appelle « être pour » la IIIe Internationale ! ! !

flechesommaire2

Notes   [ + ]

1. Le texte A propos de Zimmerwald avait été rédigé par Lénine à l’Occasion de la session du Comité central du parti qui devait se tenir le 3 (16) septembre.
Lénine estimait qu’en restant dans l’union de Zimmerwald dont la majorité des membres adoptaient une position centriste, on remettait sine die la création de la IIIe Internationale, l’Internationale communiste.