1. Déclaration à la fraction bolchévique

Congrès extraordinaire des Soviets des députés paysan de Russie

Lénine

1. Déclaration à la fraction bolchévique du congrès extraordinaire des Soviets des députés paysans de Russie1La Déclaration à la fraction bolchévique du Congrès extraordinaire des Soviets des députés paysans de Russie a été rédigée à la suite du refus des socialistes-révolutionnaires de gauche de donner la parole à Lénine, en tant que président du Conseil des Commissaires du peuple, comme l’exigeait la fraction bolchévique. Les s.-r. considéraient qu’une telle intervention déciderait par avance la question du pouvoir. Sur la proposition des s.-r. de gauche, le Congrès repoussa la revendication des bolchéviks. Lénine intervint au Congrès non pas comme président du Conseil des Commissaires du peuple, mais à titre de délégué de la fraction bolchévique.

   Ecrit le 12 (25) novembre 1917. Paru pour la première fois en 1933, dans le Recueil Lénine XXI

   Nous demandons catégoriquement aux députés bolchéviks d’exiger impérativement un vote à mains levées sur la question de l’invitation immédiate des représentants du Gouvernement.

   Si la lecture de cette proposition et sa mise aux voix sont rejetées en séance plénière, toute la fraction bolchévique doit quitter la séance en guise de protestation.

Lénine

flechesommaire2  

Notes

1 La Déclaration à la fraction bolchévique du Congrès extraordinaire des Soviets des députés paysans de Russie a été rédigée à la suite du refus des socialistes-révolutionnaires de gauche de donner la parole à Lénine, en tant que président du Conseil des Commissaires du peuple, comme l’exigeait la fraction bolchévique. Les s.-r. considéraient qu’une telle intervention déciderait par avance la question du pouvoir. Sur la proposition des s.-r. de gauche, le Congrès repoussa la revendication des bolchéviks. Lénine intervint au Congrès non pas comme président du Conseil des Commissaires du peuple, mais à titre de délégué de la fraction bolchévique.