Planification d’ensemble et dispositions appropriées

De la juste solution des contradictions au sein du peuple

Mao Zedong

Planification d’ensemble et dispositions appropriées

   Par planification d’ensemble, il faut entendre la planification qui tient compte de l’ensemble des intérêts de nos 600 millions d’habitants. Lorsque nous établissons un plan, réglons une affaire ou réfléchissons à un problème, nous devons toujours partir du fait que notre pays a 600 millions d’habitants ; en aucun cas, nous ne devons oublier cela. Pourquoi soulevons-nous cette question ? Y aurait-il encore des gens qui ne savent pas que notre pays a 600 millions d’habitants ? On le sait, mais dans la pratique, certains l’oublient et font comme s’ils pensaient que moins il y a de personnes et plus le cercle est étroit, mieux cela vaut. Les gens qui sont pour le “cercle étroit” vont à l’encontre de l’idée qu’il faut mettre en oeuvre tous les facteurs positifs, rallier tous ceux qui peuvent être ralliés et, dans la mesure du possible, transformer les facteurs négatifs en facteurs positifs pour les mettre au service de la grande cause de l’édification de la société socialiste. J’espère que ces gens élargiront leur horizon, qu’ils reconnaîtront vraiment que notre pays a 600 millions d’habitants, que c’est un fait objectif, que c’est notre capital. Notre pays a une forte population, c’est une bonne chose, mais, naturellement, cela implique des difficultés. Notre oeuvre d’édification se développe impétueusement dans tous les domaines; nous avons remporté d’importants succès, mais dans la période actuelle de transition, riche en grands changements sociaux, on rencontre encore beaucoup de problèmes difficiles. Progrès et difficultés – c’est là une contradiction. Or, toute contradiction doit être et peut parfaitement être résolue. Notre principe, c’est de faire une planification d’ensemble et de prendre des dispositions appropriées. Qu’il s’agisse des céréales, des calamités naturelles, de l’emploi, de l’éducation, des intellectuels, du front uni de toutes les forces patriotiques, des minorités nationales ou de toute autre question, nous devons partir de la nécessité d’une planification d’ensemble pour tout le peuple et prendre des dispositions appropriées, conformément aux possibilités du moment et du lieu, et après avoir consulté les représentants de tous les milieux intéressés. En aucun cas, nous ne devons tourner le dos au travail, nous plaignant qu’il y a trop de gens, qu’ils sont arriérés et que les choses sont embarrassantes et difficiles à régler. Ce que je viens de dire signifie-t-il que le gouvernement s’occupera lui-même de toutes les personnes et de toutes les affaires ? Evidemment non. Les organisations populaires et les masses elles-mêmes peuvent trouver les moyens de s’occuper d’un grand nombre de gens et d’affaires. Elles sont capables de trouver beaucoup de solutions excellentes. Cela aussi entre dans le champ de notre principe de planification d’ensemble et de dispositions appropriées. Nous devons orienter dans cette voie les organisations populaires et les masses de tout le pays.

flechesommaire2   flechedroite