Il faut châtier les réactionnaires