Instructions du haut commandement de l’Armée Populaire de Libération de Chine à l’occasion d’une nouvelle proclamation des trois grandes règles de discipline et des huit recommandations

Instructions du haut commandement de l’Armée Populaire de Libération de Chine à l’occasion d’une nouvelle proclamation des trois grandes règles de discipline et des huit recommandations

Mao Zedong

10 octobre 1947

1. Notre armée a pratiqué durant de nombreuses années les “trois grandes règles de discipline” et les “huit recommandations”1Il s’agit des règles de discipline établies par le camarade Mao Tsé-toung pour l’Armée rouge des Ouvriers et des Paysans de Chine, pendant la Deuxième guerre civile révolutionnaire. Elles ont constitué une part importante du travail politique de l’Armée rouge. Leur rôle a été considérable dans l’édification de l’armée populaire, la solution correcte du problème des relations internes de l’armée, la réalisation de l’union avec les masses populaires et la détermination d’une politique juste à l’égard des prisonniers de guerre. Dès les premiers jours de l’Armée rouge, le camarade Mao Tsé-toung exigea que les soldats parlent poliment aux masses, payent honnêtement ce qu’ils achètent, ne réquisitionnent jamais de gens pour des corvées et ne frappent ni n’injurient personne. Au printemps 1928, quand l’Armée rouge des Ouvriers et des Paysans était dans le mont Tsingkang, le camarade Mao Tsé-toung fixa trois règles de discipline: 1) Obéissez aux ordres dans tous vos actes ; 2) Ne prenez rien aux ouvriers et aux paysans ; et 3) Remettez aux autorités tous les biens enlevés aux despotes locaux. En été 1928, il formula six recommandations :1) Remettez en place les portes que vous avez décrochées pour en faire des châlits ;2) Remettez en place la paille que vous avez utilisée comme couche ; 3) Parlez poliment ; 4) Payez honnêtement ce que vous achetez ; 5) Rendez tout ce que vous empruntez ; et 6) Payez ou remplacez tout ce que vous endommagez. Après 1929, le camarade Mao Tsé-toung y apporta quelques changements: La règle 2 prit cette forme: “Ne prenez pas aux masses une seule aiguille, un seul bout de fil”, et la règle 3 fut d’abord modifiée ainsi : “Remettez aux autorités tout argent recueilli”,et puis comme suit: “Remettez tout butin aux autorités”. Aux six recommandations, il en ajouta deux autres: “Ne vous baignez pas à portée de la vue des femmes” et “Ne fouillez pas les poches des prisonniers”. Telle est l’origine des trois grandes règles de discipline et des huit recommandations., mais leur contenu variait légèrement selon les unités des différentes régions. Elles sont maintenant unifiées dans cette nouvelle proclamation. Vous êtes tenus de prendre cette version comme norme pour une éducation consciencieuse et de l’appliquer strictement. Si l’attention doit être attirée sur d’autres questions, le commandement des forces armées dans les différentes régions pourra, suivant les circonstances concrètes, arrêter des points additionnels et ordonner de les appliquer.

2. Les trois grandes règles de discipline sont les suivantes:

  1. Obéissez aux ordres dans tous vos actes.
  2. Ne prenez pas aux masses une seule aiguille, un seul bout de fil.
  3. Remettez tout butin aux autorités.

3. Les huit recommandations sont les suivantes:

  1. Parlez poliment.
  2. Payez honnêtement ce que vous achetez.
  3. Rendez tout ce que vous empruntez.
  4. Payez ou remplacez tout ce que vous endommagez.
  5. Ne frappez pas et n’injuriez pas les gens.
  6. Ne causez pas de dommages aux récoltes.
  7. Ne prenez pas de libertés avec les femmes.
  8. Ne maltraitez pas les prisonniers.

flechesommaire2

Notes

1 Il s’agit des règles de discipline établies par le camarade Mao Tsé-toung pour l’Armée rouge des Ouvriers et des Paysans de Chine, pendant la Deuxième guerre civile révolutionnaire. Elles ont constitué une part importante du travail politique de l’Armée rouge. Leur rôle a été considérable dans l’édification de l’armée populaire, la solution correcte du problème des relations internes de l’armée, la réalisation de l’union avec les masses populaires et la détermination d’une politique juste à l’égard des prisonniers de guerre. Dès les premiers jours de l’Armée rouge, le camarade Mao Tsé-toung exigea que les soldats parlent poliment aux masses, payent honnêtement ce qu’ils achètent, ne réquisitionnent jamais de gens pour des corvées et ne frappent ni n’injurient personne. Au printemps 1928, quand l’Armée rouge des Ouvriers et des Paysans était dans le mont Tsingkang, le camarade Mao Tsé-toung fixa trois règles de discipline: 1) Obéissez aux ordres dans tous vos actes ; 2) Ne prenez rien aux ouvriers et aux paysans ; et 3) Remettez aux autorités tous les biens enlevés aux despotes locaux. En été 1928, il formula six recommandations :1) Remettez en place les portes que vous avez décrochées pour en faire des châlits ;2) Remettez en place la paille que vous avez utilisée comme couche ; 3) Parlez poliment ; 4) Payez honnêtement ce que vous achetez ; 5) Rendez tout ce que vous empruntez ; et 6) Payez ou remplacez tout ce que vous endommagez. Après 1929, le camarade Mao Tsé-toung y apporta quelques changements: La règle 2 prit cette forme: “Ne prenez pas aux masses une seule aiguille, un seul bout de fil”, et la règle 3 fut d’abord modifiée ainsi : “Remettez aux autorités tout argent recueilli”,et puis comme suit: “Remettez tout butin aux autorités”. Aux six recommandations, il en ajouta deux autres: “Ne vous baignez pas à portée de la vue des femmes” et “Ne fouillez pas les poches des prisonniers”. Telle est l’origine des trois grandes règles de discipline et des huit recommandations.