Télégramme au camarade William Z. Foster

Télégramme au camarade William Z. Foster

Mao Zedong

29 juillet 1945

Au Camarade William Z. Foster et au Comité national du Parti communiste des Etats-Unis

Nous sommes heureux d’apprendre que la Conférence extraordinaire de l’Association politique communiste des Etats-Unis a décidé de rejeter la ligne révisionniste, c’est-à-dire capitulationniste, de Browder1Earl Browder, renégat du prolétariat, fut secrétaire général du Parti communiste des Etats-Unis de 1930 à 1944. Durant la Seconde guerre mondiale, les idées déviationnistes de droite qu’il représentait au sein de ce Parti se sont développées en une ligne révisionniste-capitulationniste, antimarxiste. A partir de décembre 1943, il se mit à prôner cette ligne dans toute une série de discours et d’articles; en avril 1944, il publia Téhéran, qui représentait son programme opportuniste de droite. “Révisant” la thèse fondamentale du léninisme selon laquelle l’impérialisme est un capitalisme monopoliste, décadent et moribond, et niant le caractère impérialiste du capitalisme américain, il affirmait que ce dernier “conservait certains traits d’un capitalisme jeune” et qu’aux Etats-Unis le prolétariat et la grande bourgeoisie avaient un “intérêt commun”; ainsi, il se prononçait pour la sauvegarde du système des trusts et rêvait d’épargner au capitalisme américain les crises inévitables par la “conciliation des classes”. Partant du jugement absurde qu’il portait sur le capitalisme américain, et conformément à sa ligne capitulationniste de collaboration de classe avec le capital monopoliste, il présida en mai 1944 à la dissolution du Parti communiste des Etats-Unis — parti du prolétariat américain — et fonda l’Association politique communiste des Etats-Unis, une orgahisation n’ayant plus le caractère d’un parti. Dès le début, sa ligne erronée fut combattue par de nombreux communistes américains, qui avaient à leur tête le camarade William Z. Foster. En juin 1945, sous la direction de ce dernier, l’Association politique communiste des Etats-Unis adopta une résolution condamnant la ligne de Browder. En juillet de la même année, elle se réunit en conférence nationale extraordinaire et décida de liquider complètement cette ligne et de reconstituer le Parti communiste des Etats-Unis. Browder fut exclu du Parti en février 1946, parce qu’il persistait dans ses positions de renégat du prolétariat, soutenait ouvertement la politique impérialiste de l’Administration Truman et se livrait à des activités fractionnelles antiparti., qu’elle a rétabli une direction marxiste et fait renaître le Parti communiste des Etats-Unis. Nous vous exprimons nos chaleureuses félicitations pour cette grande victoire de la classe ouvrière et du mouvement marxiste des Etats-Unis. Toute la ligne révisionniste-capitulationniste de Browder (pleinement exprimée dans son livre: Téhéran) reflète, par essence, l’influence des groupes capitalistes réactionnaires des Etats-Unis au sein du mouvement ouvrier américain. Actuellement, ces groupes s’efforcent d’étendre leur influence en Chine, où ils soutiennent la politique erronée, antinationale et antipopulaire, de la clique réactionnaire du Kuomintang, faisant peser sur le peuple chinois la menace d’une guerre civile et portant préjudice aux intérêts des peuples de nos deux grands pays: la Chine et les Etats-Unis. La victoire de la classe ouvrière américaine et de son détachement d’avant-garde, le Parti communiste des Etats-Unis, sur le révisionnisme-capitulationnisme de Browder apportera sûrement une importante contribution à la grande cause commune à nos deux peuples: la guerre actuelle contre le Japon et l’édification d’un monde de paix et de démocratie après la guerre.

flechesommaire2

Notes   [ + ]

1. Earl Browder, renégat du prolétariat, fut secrétaire général du Parti communiste des Etats-Unis de 1930 à 1944. Durant la Seconde guerre mondiale, les idées déviationnistes de droite qu’il représentait au sein de ce Parti se sont développées en une ligne révisionniste-capitulationniste, antimarxiste. A partir de décembre 1943, il se mit à prôner cette ligne dans toute une série de discours et d’articles; en avril 1944, il publia Téhéran, qui représentait son programme opportuniste de droite. “Révisant” la thèse fondamentale du léninisme selon laquelle l’impérialisme est un capitalisme monopoliste, décadent et moribond, et niant le caractère impérialiste du capitalisme américain, il affirmait que ce dernier “conservait certains traits d’un capitalisme jeune” et qu’aux Etats-Unis le prolétariat et la grande bourgeoisie avaient un “intérêt commun”; ainsi, il se prononçait pour la sauvegarde du système des trusts et rêvait d’épargner au capitalisme américain les crises inévitables par la “conciliation des classes”. Partant du jugement absurde qu’il portait sur le capitalisme américain, et conformément à sa ligne capitulationniste de collaboration de classe avec le capital monopoliste, il présida en mai 1944 à la dissolution du Parti communiste des Etats-Unis — parti du prolétariat américain — et fonda l’Association politique communiste des Etats-Unis, une orgahisation n’ayant plus le caractère d’un parti. Dès le début, sa ligne erronée fut combattue par de nombreux communistes américains, qui avaient à leur tête le camarade William Z. Foster. En juin 1945, sous la direction de ce dernier, l’Association politique communiste des Etats-Unis adopta une résolution condamnant la ligne de Browder. En juillet de la même année, elle se réunit en conférence nationale extraordinaire et décida de liquider complètement cette ligne et de reconstituer le Parti communiste des Etats-Unis. Browder fut exclu du Parti en février 1946, parce qu’il persistait dans ses positions de renégat du prolétariat, soutenait ouvertement la politique impérialiste de l’Administration Truman et se livrait à des activités fractionnelles antiparti.