Lettre au camarade Choumiatski

Lettre au camarade Choumiatski1Le message est adressé « A l’administration principale de la cinématographie soviétique — aux bons soins du camarade Choumiatski ».

Staline

   Paru dans la Pravda, 11 janvier 1935.

   Salut et meilleurs vœux aux travailleurs du cinéma soviétique pour son glorieux quinzième anniversaire.

   Le cinéma entre les mains du pouvoir soviétique représente une force énorme, inestimable.

   Possédant des possibilités exceptionnelles d’influence spirituelle sur les masses, le cinéma aide la classe ouvrière et son parti à éduquer les travailleurs dans l’esprit du socialisme, à organiser les masses dans la lutte pour le socialisme, à élever leur culture et leur combativité politique.

   Le pouvoir soviétique attend de vous de nouveaux succès ; de nouveaux films, glorifiants tel Tchapaiev la grandeur des faits historiques de la lutte pour le pouvoir des ouvriers et des paysans de l’Union soviétique, mobilisant pour l’accomplissement de nouvelles tâches et rappelant non seulement les réalisations, mais aussi les difficultés de la construction socialiste.

   Le pouvoir soviétique attend de vous un approfondissement courageux de vos maîtres dans de nouveaux domaines de l’art le « plus important » (Lénine) et ayant le plus un caractère de masse : le cinéma.2Par exemple Lénine, « Indications sur le travail des bateaux et des trains de propagande » (25 janvier 1920), Œuvres, éd. Paris-Moscou, t. 42, p. 154-156 : « Directives sur le cinéma » (17 janvier 1922), Idem, p. 408-409. Dans ses Mémoires, A. Lounatcharsky cite ces paroles de Lénine : « Vous devez toujours garder présent à l’esprit que de tous les arts, c’est le cinéma qui est pour nous le plus important. » (Idem, p .629).

   J. Staline.

flechesommaire2

Notes   [ + ]

1. Le message est adressé « A l’administration principale de la cinématographie soviétique — aux bons soins du camarade Choumiatski ».
2. Par exemple Lénine, « Indications sur le travail des bateaux et des trains de propagande » (25 janvier 1920), Œuvres, éd. Paris-Moscou, t. 42, p. 154-156 : « Directives sur le cinéma » (17 janvier 1922), Idem, p. 408-409. Dans ses Mémoires, A. Lounatcharsky cite ces paroles de Lénine : « Vous devez toujours garder présent à l’esprit que de tous les arts, c’est le cinéma qui est pour nous le plus important. » (Idem, p .629).