Lettre aux auteurs du manuel d’Histoire du Parti communiste

Lettre aux auteurs du manuel d’« Histoire du Parti communiste »

Staline

mai 1937

   Paru dans la Pravda, 6 mai 1937.

   Je pense que nos manuels d’histoire du PC de l’URSS sont peu satisfaisants pour trois causes principales. Peu satisfaisants ou bien parce qu’ils exposent l’histoire du PC de l’URSS sans la relier à l’histoire du pays, ou bien parce qu’ils se bornent à la narration, à une simple description des événements et faits de la lutte des courants sans donner l’explication marxiste nécessaire, ou bien parce qu’ils sont erronés dans leur plan, erronés dans leur groupement des événements en périodes.

   Pour écarter ces défauts, les auteurs doivent tenir compte des considérations suivantes :

   Premièrement, il faut faire précéder chaque chapitre (ou partie) du manuel d’une brève notice historique sur la situation économique et politique du pays. Sinon l’histoire du PC de l’URSS aura l’aspect non d’une histoire, mais d’un récit superficiel et incompréhensible des choses du passé.

   Deuxièmement, il faut non seulement exposer les faits qui montrent l’abondance de courants et fractions au sein du Parti et de la classe ouvrière dans la période du capitalisme en URSS, mais encore donner l’explication marxiste de ces faits en indiquant : a) la présence, dans la Russie d’avant la révolution tant de classes nouvelles, modernes du point de vue du capitalisme, que de classes anciennes, précapitalistes ; b) le caractère petit-bourgeois du pays ; c) la composition hétérogène de la classe ouvrière. Il faut indiquer ces choses en tant que conditions qui favorisaient l’existence d’une multitude de courants et de fractions dans le Parti et dans la classe ouvrière. Sinon l’abondance des fractions et des courants restera incompréhensible.

   Troisièmement, il faut non seulement exposer sur le ton d’un simple récit, les faits de la lutte acharnée des courants et des fractions, mais encore donner l’explication marxiste de ces faits en indiquant que la lutte des bolchéviks contre les fractions et courants anti-bolchéviks était une lutte de principes pour le léninisme ; que dans les conditions du capitalisme, et, d’une manière générale, dans les conditions d’existence de classes antagonistes, les contradictions et divergences intérieures du Parti sont chose inévitable ; qu’on ne peut développer et consolider les partis prolétariens, dans les conditions indiquées, qu’en surmontant ces contradictions ; que sans une lutte de principe contre les courants et groupes anti-léninistes, sans les vaincre, notre Parti aurait infailliblement dégénéré, comme ont dégénéré les partis social-démocrates de la IIe Internationale, qui n’acceptent pas cette lutte. On pourrait utiliser à cette occasion une lettre bien connue d’Engels à Bernstein (1882), que j’ai citée au premier chapitre de mon rapport à la VIIe session plénière élargie du CE de l’IC (« La déviation social- démocrate » dans le PC de l’URSS) et mes commentaires à son sujet. Sans ces explications la lutte des fractions et courants dans l’histoire du PC de l’URSS apparaîtra comme le fait d’incompréhensibles disputes et les bolchéviks comme d’incorrigibles et inlassables ergoteurs et batailleurs.

   Il faut enfin mettre de l’ordre dans le groupement par périodes des événements de l’histoire du PC de l’URSS. Je pense que le schéma ci-dessous ou un schéma analogue pourrait servir de base.

   Schéma1C’est à partir de ce plan que fut effectivement revu le manuel. :

   I. — La lutte pour la création d’un parti marxiste, social-démocrate en Russie. (De la formation du groupe « Libération du travail » de Plékhanov, en 1883, à la parution des premiers numéros de l’Iskra, en 1900-1901).

   II. — La formation du Parti ouvrier social-démocrate de Russie et l’apparition, au sein du parti, des fractions bolchévique et menchévique (1901-1904).

   III. — Les menchéviks et les bolchéviks dans la période de la guerre russo-japonaise et de la première révolution russe (1904-1907).

   IV. — Les menchéviks et les bolchéviks dans la période de la réaction de Stolypine. La constitution des bolchéviks en un Parti ouvrier social-démocrate indépendant (1908-1912).

   V. — Le Parti bolchévik dans les années d’essor du mouvement ouvrier à la veille de la première guerre impérialiste (1912-1914).

   VI. — Le Parti bolchévik dans la période de la guerre impérialiste, et la deuxième Révolution russe de Février (1914-mars 1917).

   VII. — Le Parti bolchévik dans la période de préparation et de réalisation de la Révolution socialiste d’Octobre (avril 1917-1918).

   VIII. — Le Parti bolchévik dans la période de la guerre civile (1918-1920).

   IX. — Le Parti bolchévik dans la période du passage au travail pacifique de reconstruction de l’économie nationale (1921-1925).

   X.— Le Parti bolchévik dans la lutte pour l’industrialisation socialiste du pays (1926-1929).

   XI. — Le Parti bolchévik dans la lutte pour la collectivisation de l’agriculture (1930-1934).

   XII. — Le Parti bolchévik dans la lutte pour l’achèvement de l’édification de la société socialiste et l’application de la nouvelle Constitution (1935-1937).

   J. Staline.

flechesommaire2

Notes   [ + ]

1. C’est à partir de ce plan que fut effectivement revu le manuel.