Réponse au Message du Premier ministre de l’Iran

Réponse au Message du Premier ministre de l’Iran

Staline

Avril 1946

   Paru dans la Pravda, 8 avril 1946.

   Je remercie Votre Excellence, pour les sentiments amicaux exprimés dans votre télégramme à l’occasion de l’heureuse conclusion des pourparlers soviéto-iraniens, auxquels vous avez pris personnellement une part si active1Une clause du Traité soviéto-iranien accordait à l’Union Soviétique une concession pétrolière, sous réserve de sa ratification par le Parlement iranien. Un changement de gouvernement permit aux Britanniques de placer des hommes qui leur étaient dévoués à la tête de l’Iran, et la clause ne fut pas ratifiée alors que, de son côté, l’Union Soviétique avait respecté ses engagements.. Je suis persuadé que l’accord réalisé entre l’URSS et l’Iran à la suite des ces pourparlers servira au développement et au renforcement ultérieur de la collaboration et de l’amitié entre les peuples de nos pays.

   Président du Conseil des ministres de l’URSS Généralissime Staline

Nouvelles Soviétiques, n° 90, 13 avril 1946, Paris.

flechesommaire2

Notes

1 Une clause du Traité soviéto-iranien accordait à l’Union Soviétique une concession pétrolière, sous réserve de sa ratification par le Parlement iranien. Un changement de gouvernement permit aux Britanniques de placer des hommes qui leur étaient dévoués à la tête de l’Iran, et la clause ne fut pas ratifiée alors que, de son côté, l’Union Soviétique avait respecté ses engagements.