Chapitre 5 : Les tâches de base de la démocratie populaire

Stratégie et tactiques de la révolution indienne

Parti Communiste d’Inde (maoïste)

21 Septembre 2004

PARTIE 1 : STRATÉGIE

Chapitre 5 : Les tâches de base de la démocratie populaire

   Le but de la révolution de nouvelle démocratie est de détruire la politique, l’économie politique et la culture semi-coloniale et semi-féodale et d’instaurer de nouvelles politique, économie politique et culture démocratique. Ce n’est que par la réalisation de cet objectif que les portes pour le développement global de la société indienne peuvent être ouvertes, que la pauvreté et la misère de la population peuvent être redressées et que la base politique, économique et culturelle pour une société socialiste peut être posée. La lutte pour la démocratie populaire est la lutte de toutes les politiques, économies politiques et cultures anti-impérialistes et anti-féodales contre la politique, l’économie politique et la culture contre-révolutionnaire semi-coloniale et semi-féodale. La lutte pour la démocratie populaire est la lutte de tous les anti-impérialistes et anti-féodaux sur la base de l’alliance ouvrier-paysan sous la direction de la classe ouvrière exercée par l’intermédiaire de son avant-garde, le Communist Party, contre l’impérialisme, la bourgeoisie bureaucrate compradore et le féodalisme. C’est une lutte entre la révolution et la contre-révolution.

La politique démocratique populaire

   La tâche centrale de la révolution de nouvelle démocratie est de fonder un état démocratique populaire en renversant l’actuel appareil étatique semi-colonial et semi-féodal grâce à la lutte armée. L’état démocratique populaire signifie l’état de la dictature démocratique de toutes les forces anti-impérialistes et anti-féodales, sur base de l’alliance ouvrier-paysan, sous la direction du prolétariat et est une forme embryonnaire particulière de la dictature du prolétariat. L’état démocratique populaire garanti toutes sortes de liberté, de droits et la démocratie pour les vastes masses des masses laborieuses et essayer également d’assurer la participation des vastes masses de la population dans le travail administratif quotidien en adoptant des méthodes adaptées, défend les intérêts de la population à tous moments tandis qu’en même temps, il exerce une dictature sur les forces impérialistes réactionnaires, la grande bourgeoisie compradore, les gros propriétaires fonciers et tous les parasites qui constituent une petite minorité.

   Édifier un front uni du peuple, c-à-d un front uni pour la lutte armée, sous la direction de la classe ouvrière, exercé par l’intermédiaire du Parti Communiste, contre l’impérialisme, la bourgeoisie bureaucrate compradore et le féodalisme, et instaurer la dictature démocratique populaire sous la direction de la classe ouvrière est la tâche centrale de la révolution de nouvelle démocratie. Ceci forgera une étroite unité internationale.

L’économie démocratique populaire

   La tâche principale de l’économie démocratique populaire est d’ouvrir la voie au développement économique et social du pays et de poser les bases pour une économie socialiste en renversant l’économie semi-coloniale et semi-féodale. C’est l’économie d’une société qui est en transition du capitalisme vers le socialisme sous la dictature démocratique populaire dirigée par la prolétariat.

   Toutes les industries, les banques et autres entreprises des impérialistes et de la bourgeoisie bureaucrate compradore seront expropriées et livrées au nouvel état démocratique ; toute la terre des propriétaires fonciers sera expropriée et distribuée aux paysans pauvres sans terre ; il sera mis un terme à l’exploitation des paysans par les usuriers/prêteurs sur gage et les commerçants/marchands, donnant de ce fait libre cours à l’initiative et aux potentialités des paysans. Des coopératives volontaires seront créées et le commerce d’état contrôlera la vie de l’économie du pays. La production capitaliste qui n’a aucun contrôle sur la vie publique, c-à-d du capital national, sera autorisée mais sera sous le contrôle et la réglementation de l’état. Cependant, ce sera l’état démocratique populaire qui jouera le rôle principal dans l’industrie et le commerce et qui contrôlera les cordages économiques du pays. Ceci facilitera non seulement la construction de l’économie démocratique populaire, mais cela ouvrira également la voie à l’économie socialiste. A ce propos, les riches expériences de la Chine socialiste sous la direction du camarade Mao seront prises comme guide.

   Renverser le féodalisme moribond et exécuter la révolution agraire, exproprier les capitaux impérialistes et bureaucrates compradores, et les convertir en propriété du nouvel état démocratique, et ainsi ouvrir grand la voie du progrès et du développement de l’économie et de la société indienne en instaurant le contrôle et l’autorité de l’état démocratique populaire sur l’économie du pays – telle est l’essence de l’économie de nouvelle démocratie. Le développement de l’économie démocratique populaire posera la base pour l’économie socialiste.

La culture démocratique populaire

   La tâche, au stade actuel de la révolution dans le front culturel est l’établissement d’une nouvelle culture démocratique, c’-à-d une culture scientifique, démocratique et de masse en déracinant la culture semi-coloniale et semi-féodale en même temps que l’idéologie révisionniste moderne. La culture démocratique populaire est une culture anti-impérialiste et anti-féodale. C’est l’héritière de tous les aspects laïcs, démocratiques authentiques et scientifiques du riche héritage culturel des masses opprimées qui sont transmis par l’histoire.

   Il est impossible d’armer le peuple idéologiquement, de le rendre conscient et de l’organiser pour la guerre populaire sans la propagande la plus considérable de la culture démocratique populaire basée sur le maoïsme. Comme l’a dit Mao : “Dans le renversement d’un pouvoir politique, la première tâche ordinaire est de s’introduire petit à petit dans le front idéologique et de créer une opinion publique”. Pour renverser les classes exploitantes et leur appareil d’état, la première et plus éminente tâche tout au long de la trajectoire de la révolution de nouvelle démocratie est de mener une lute idéologique et de créer une opinion publique en faveur de la guerre révolutionnaire agraire et de la guerre populaire prolongée.

   Mao affirme que le révisionnisme est le danger principal. Le révisionnisme moderne est un des principaux ennemis du marxisme-léninisme-maoïsme, de l’idéologie et de la révolution démocratique populaire. La culture révolutionnaire anti-impérialiste et anti-féodale du peuple ne peut pas être instaurée sans lutter contre le révisionnisme moderne. A cet égard, le marxisme-léninisme-maoïsme est l’arme la plus solide dans le combat contre le révisionnisme moderne.

   En outre, en Inde, la pensée féodale est profondément enracinée et se manifeste de nombreuses manières, tout particulièrement dans le castéisme, les préjugés contre les minorités religieuses, l’étroitesse d’esprit religieuse, le communalisme, l’intouchabilité, le patriarcat et de nombreuses autres formes. Il faut que le parti instruise les masses contre toutes les valeurs et cultures anti-démocratiques de cette sorte et les remplace par celles basées sur l’égalité, le respect de soi, la laïcité, la dignité du travail et un point de vue prolétarien de classe.

   Pour la réussite de la révolution indienne, le front culturel anti-impérialiste et anti-féodal doit être organisé et constamment renforcé. La culture démocratique populaire sera un élément inséparable du front démocratique populaire révolutionnaire anti-féodal et anti-impérialiste général. Une des tâches de ce front culturel est d’éduquer les ouvriers, les paysans et les masses laborieuses au sujet de la lutte révolutionnaire agraire anti-féodale et anti-impérialiste et de la guerre populaire prolongée.

   L’état démocratique populaire prendra en main la tâche d’effacer la culture impérialiste et féodale de toutes les sphères des sciences humaines telles que l’économie politique, la politique, la philosophie, la science militaire, l’histoire, la littérature, etc et à sa place, d’établir la culture démocratique populaire.

flechesommaire2   flechedroite