Directives dans les zones du NDFP pour les campagnes des candidats aux élections des barangays

Directives dans les zones du NDFP pour les campagnes des candidats aux élections des barangays1Un barangay est l’unité administrative la plus petite aux Philippines.

Front National Démocratique des Philippines-Nord-Est de Mindanao

8 mai 2018

   Le 14 mai 2018, le gouvernement réactionnaire des Philippines organisera un autre tour des élections bourgeoises. Bien qu’il s’agisse simplement des élections des Barangay et des Sangguniang Kabataan, il faut s’attendre à une avalanche de promesses politiques et d’argent pour acheter des votes. Bien sûr, quiconque se présente pour le poste de capitaine/président et conseiller de barangay est un candidat financé par de grands hommes politiques, afin de servir de base ou d’atout pour les prochaines élections locales et nationales de 2019.

   Les élections de Barangay ne sont pas différentes des scrutins précédents, une élection réactionnaire destinée à renforcer les classes dirigeantes exploiteuses et oppressives aux Philippines.

   En conséquence, le mouvement révolutionnaire ne croit pas que des élections réactionnaires permettront de résoudre les problèmes fondamentaux du peuple philippin. Les élections bourgeoises du pays n’ouvriront jamais la voie à l’établissement du pouvoir légitime des peuples exploités et opprimés.

   Toutefois, compte tenu de la situation politique actuelle, le Front National Démocratique des Philippines-Région Nord-Est de Mindanao (NDFP-NEMR) estime qu’il est nécessaire de définir des directives pour les candidats faisant campagne dans les barrios et permettant aux électeurs d’exercer leur droit de choisir librement de bons candidats qui serviront sincèrement les intérêts du peuple.

   Dans les zones du NDFP de la région, tous les candidats sont invités à se conformer aux directives suivantes :

   1. Il est interdit aux candidats de porter des armes à feu lorsqu’ils font campagne pour les empêcher de harceler la population, même si le COMELEC leur a permis de se faire accompagner par des escortes armées;

   2. Il est interdit à tous les candidats d’être accompagnés par des forces militaires/paramilitaires ou par les forces de l’AFP qui mettent en place l’Organisation Communautaire pour la Paix et le Développement (COPD) lorsqu’elles font campagne, car cela influencera ou forcera l’emploi de tactiques de guerre psychologiques sur les électeurs pour soutenir un candidat;

   3. Il est interdit aux candidats et à leurs militants de mener des activités contre-révolutionnaires dans la région, telles que la collecte de renseignements, la calomnie ou l’intrigue contre le mouvement révolutionnaire, la propagation de la violence ou le harcèlement d’électeurs ou de candidats rivaux;

   4. Il est également interdit d’ammener des personnes qui ont commis des crimes graves contre le peuple et le mouvement révolutionnaire (éléments répréhensibles tels que des criminels, des trafiquants de drogue et autres), tout en faisant campagne dans les barrios, car elles sont la cible des actions militaires du NPA;

   5. L’achat de voix est fortement interdit.

   Il est préférable que les candidats coordonnent leurs actions avec les unités locales de la Nouvelle Armée Populaire (NPA) pour clarifier davantage ces directives tout en faisant campagne dans les zones desservies par le NDFP.

   Le peuple est appelé à résister aux tentatives de l’armée et des grands hommes politiques de contraindre ou de se laisser influencer par des tactiques de guerre psychologique pour choisir un candidat le jour du scrutin.

   Le commandement régional du NPA-NEMR ordonne à toutes les unités placées sous son commandement d’appliquer strictement ces directives à l’intérieur des zones révolutionnaires. En même temps, toutes les unités du NPA sont également tenues de se conformer à la discipline et aux politiques rigoureuses de la Nouvelle Armée Populaire et du Gouvernement Démocratique Populaire lors de l’application de ces directives.

Ka Maria Malaya, porte-parole
NDFP Nord-Est de Mindanao

flechesommaire2

Notes   [ + ]

1. Un barangay est l’unité administrative la plus petite aux Philippines.