Démenti à des rumeurs suspectes

Démenti à des rumeurs suspectes

Lénine

   Rédigé le 20 (7) juillet 1917. Publié pour la première fois en 1928 dans le Recueil Lénine V I I

   Le Listok Pravdy du 6 juillet inflige un démenti circonstancié à l’infâme calomnie répandue contre Lénine et d’autres personnes par la presse des Cent-Noirs1Voir De quel côté est le pouvoir, de quel côté la contre-révolution ? et Honteuses calomnies de la presse des Cent-noirs et d’Alexinski. Le Comité central de notre parti publie de son côté, en feuille volante, un démenti analogue, mais plus bref.

   Pour compléter ce démenti, nous voulons seulement répondre à la question suivante qui nous est souvent posée : les rumeurs selon lesquelles Lénine, Kaménev, Zinoviev et d’autres auraient été arrêtés sont-elles fondées ? Non, ces rumeurs sont dénuées de fondement. Tous ces bolcheviks, en butte à la malveillance particulière d’une presse bassement calomniatrice, appartiennent au Comité Exécutif Central des Soviets des députés ouvriers et soldats de Russie. Nous prions une fois de plus tous les honnêtes citoyens de n’ajouter foi ni à d’odieuses diffamations ni à des rumeurs suspectes.

flechesommaire2

Notes   [ + ]