Problèmes stratégiques de la guerre révolutionnaire en Chine

PROBLEMES STRATEGIQUES DE LA GUERRE REVOLUTIONNAIRE EN CHINE1Cet ouvrage a été écrit par le camarade Mao Tsé-toung afin de dresser le bilan des expériences acquises au cours de la Deuxième guerre civile révolutionnaire; il a été présenté à l’époque dans un cycle de conférences consacrées à cette question à l’Académie de l’Armée rouge dans le Chensi du Nord. Comme l’auteur le signale lui-même, il ne put écrire que cinq chapitres de cet ouvrage; il n’eut pas le temps d’examiner l’offensive stratégique, le travail politique ainsi que d’autres problèmes, car il fut arraché à son travail par l’Incident de Sian. Le présent travail résulte des vives discussions qui s’élevèrent dans le Parti, pendant la Deuxième guerre civile révolutionnaire, entre deux lignes opposées quant aux problèmes militaires; il expose la position des partisans de l’une d’elles. Au cours de la réunion de Tsouenyi, en janvier 1935, le Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois, faisant le bilan de ces discussions, conrma la justesse de la ligne préconisée par le camarade Mao Tsé-toung et repoussa le point de vue opposé comme erroné. En octobre 1935, le Comité central du Parti fut transféré dans le Chensi du Nord. Peu de temps après, en décembre, le camarade Mao Tsé-toung présenta son rapport sur “La Tactique de la lutte contre l’impérialisme japonais” où il résolvait de façon méthodique le problème de la ligne politique du Parti dans la période de la Deuxième guerre civile révolutionnaire. L’année suivante, c’est-à-dire en 1936, il écrivit le présent ouvrage, dans lequel il faisait une analyse systématique des problèmes stratégiques de la guerre révolutionnaire en Chine.

Mao Zedong

Décembre 1936

Sommaire

flechesommaire2

Notes   [ + ]

1. Cet ouvrage a été écrit par le camarade Mao Tsé-toung afin de dresser le bilan des expériences acquises au cours de la Deuxième guerre civile révolutionnaire; il a été présenté à l’époque dans un cycle de conférences consacrées à cette question à l’Académie de l’Armée rouge dans le Chensi du Nord. Comme l’auteur le signale lui-même, il ne put écrire que cinq chapitres de cet ouvrage; il n’eut pas le temps d’examiner l’offensive stratégique, le travail politique ainsi que d’autres problèmes, car il fut arraché à son travail par l’Incident de Sian. Le présent travail résulte des vives discussions qui s’élevèrent dans le Parti, pendant la Deuxième guerre civile révolutionnaire, entre deux lignes opposées quant aux problèmes militaires; il expose la position des partisans de l’une d’elles. Au cours de la réunion de Tsouenyi, en janvier 1935, le Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois, faisant le bilan de ces discussions, conrma la justesse de la ligne préconisée par le camarade Mao Tsé-toung et repoussa le point de vue opposé comme erroné. En octobre 1935, le Comité central du Parti fut transféré dans le Chensi du Nord. Peu de temps après, en décembre, le camarade Mao Tsé-toung présenta son rapport sur “La Tactique de la lutte contre l’impérialisme japonais” où il résolvait de façon méthodique le problème de la ligne politique du Parti dans la période de la Deuxième guerre civile révolutionnaire. L’année suivante, c’est-à-dire en 1936, il écrivit le présent ouvrage, dans lequel il faisait une analyse systématique des problèmes stratégiques de la guerre révolutionnaire en Chine.